Les questions sur Viadeo

Vous avez une question ? Besoin d’une information ? Echangez avec les membres Viadeo et trouvez la meilleure solution.

Alexandra PRATS - ALAZET | Chargée de rédaction - Journaliste voyages | Sydney

Alexandra PRATS - ALAZET
Chargée de rédaction - Journaliste voyages

184 contacts directs

Question de Alexandra PRATS - ALAZET

Comment communiquer auprès d'un magasin pour qu'il accepte de vendre les produits d'un créateur indépendant ??
Bonjour, Je fait actuellement une plaquette de communication pour une boutique de bijoux artisanaux dans le cadre de mon Master. La créatrice souhaite se faire distribuer par d'autres boutiques, mais je ne sais pas quels sont les conditions demandées pour la mise en place d'un tel partenariat. Quels avantages à mettre en avant et quel inconvenients à taire dans ma plaquette ? Comment communiquer auprès de se genre de boutiques? J'espère que quelqu'un sera en capacité de me répondre, merci d'avance. Alexandra.
Posée par Alexandra PRATS - ALAZET
Voici 10 ans et 4 mois | Marketing et Ventes
Question clôturée le 29/03/2010 20:26.

4 réponses

 3 pertinentes 
Aymar MUINA | Senior Consultant, CSC France

Bonjour,

Dans ce secteur les offres sont tellement larges que les boutiques arrivent à refuser de nouvelles références : concurrence asiatique en bijoux fantaisies.
Ce n'est pas facile de se référencer dedans.

Questions :
-Vous parlez de quelles types de boutiques? -
*Indépendants?
*Franchisées? type : claire's - Moa
*Chaînées ? type : Histoire d'or - Les manèges à bijoux - Trèsor

-Bijoux artisanaux : Or? Argent? Plaqués Or? Fantaisie? Matières innovantes?

Votre offre de partenariat sera complètement différente sur la cible.

Avant de se lancer, il faudrait savoir à qui je veux vendre mes bijoux? à combien? Car la réponse à cette question vous permettra de cibler les boutiques.

Bonne continuation.

Réponse de Aymar MUINA | Senior Consultant, CSC France
Il y a 10 ans et 4 mois | Lui écrire | Toutes ses réponses

Andry Razafindrazaka | Directeur, Virtuza Madagascar

Pourquoi vous n'essayez pas en parallèle de la vente en ligne au sein d'une boutique e-commerce en vogue? Le risque est quasi nul et vous aurez au moins une plaquette électronique qui pourrait accompagner vos communications traditionnelles. Prenez lecture des documents statistiques sur le actes d'achats en ligne et vous verrez que chacun de nous (90%) le fera au moins une fois par an dans 2 ans.
Ce qu'il faut mettre en avant dans la plaquette électronique dépendent des caractéristiques spécifiques de vos produits (excentricité, unicité, qualité, fonctionnalité, etc...) que je ne connais pas.
N'oubliez pas également de mettre en exergue vos processus de fabrication car c'est ce qui fait vendre l'artisanat.
Enfin, essayez de me convaincre sur ces deux points et je peux vous intégrer sur mon réseau de vente à distance lorsque vous obtiendrez le statut légal de vente/export si votre produit n'est pas trop volumineux ou lourd.

Réponse de Andry Razafindrazaka | Directeur, Virtuza Madagascar
Il y a 10 ans et 4 mois | Lui écrire | Toutes ses réponses
Réponse pertinente

Yoan B. | Responsable de secteur Food non food Metro cash and carry

Bonjour,

A mon sens se lancer dans la vente auprès des boutiques tient du suicide car tout se négocie en centrale (sauf pour les petites boutiques indépendantes mais qui malheureusement se raréfient).

Il lui serait moins risqué et moins couteux d'organiser des soirées privées de vente et de présentation de ses produits.

Enfin, pour démarcher des boutiques, il ne faut pas une plaquette mais un catalogue avec des prix de vente pour la boutique et des prix de vente finaux, des dégressifs suivant les volumes, un plan d'action et des arguments assurant la vente des produits et la rotation des stocks.... et une mallette de présentation des créations. Il faut qu'elle se fasse connaître via des blogs ou des sites communautaires pour développer sa notoriété avant de commencer à démarcher des revendeurs potentiels.

L'approche que vous mentionnez me parait risquée... pourquoi ne pas lui assurer ce rôle de conseil et plutôt que de lui faire une plaquette lui construire un plan de communication qui lui permettrait d'accroitre sa notoriété et de commencer à organiser des ventes privées ou recruter une force de vente indépendante....

Je ne sais pas si cela pourra vous aider... si oui c'est super.

Bon courage pour la suite et je vous souhaite plein de succès.

Cdlt

Réponse de Yoan B. | Responsable de secteur Food non food Metro cash and carry
Il y a 10 ans et 4 mois | Lui écrire | Toutes ses réponses
Réponse pertinente

Je ne sais pas si vous pouvez distribuer une plaquette convaincante car normalement pour référencer un nouveau produit, vous devez impérativement étudier la situation du magasin distributeur ciblé et ensuite montrer les bénéfices de l'entrée de cette nouvelle marque dans ce magasin (remise, élargissement de gamme (positionnmeent) , attrait conso pour cette nouvelle marque).
Or une bijouterie artisanale est souvent unique avec une analyse magasin unique...
Je vous conseille donc de faire un argumentaire généraliste (historique de la marque, les inspirations/l'univers du créateur, positionnement par rapport à ses concurrents directs, prix de vente conseillés)basé sur la découverte de cette marque...mais l'implantation de la marque dans d'autres magasin devra passer par des rdv individuels et des ananlyses/argumentations personalisées...
D'autant plus que je pense que les gérants de ce type de boutique marchent généralement au ressenti (affectivité et attrait artistique/esthétique pour la marque, relationel avec le commercial)

Bon courage pour ce projet.

Cdlt,

Mai-Lan

Réponse de Mai-Lan NGUYEN HUU | Trade Marketing Manager - Réseau indirect, Procter & Gamble
Il y a 10 ans et 4 mois | Lui écrire | Toutes ses réponses
Réponse pertinente